Les pensions de retraite françaises pourraient diminuer en février : quelles conséquences pour les retraités ?

Les retraités français doivent faire face à une modification du taux de prélèvement sur leurs pensions de retraite dès février.

© UPC.fr - Les pensions de retraite françaises pourraient diminuer en février : quelles conséquences pour les retraités ?

Un changement dans le versement des pensions de retraite à partir de février prochain #

En effet, il est important de rappeler que le versement de la retraite est décalé d’un mois. Ainsi, le paiement effectué en janvier 2024 ne correspond pas au mois de décembre 2023. Par conséquent, pour le versement programmé le 9 février 2024, il s’agira de la pension relative au mois de janvier 2024.

En outre, ces taux sont réévalués chaque année conformément à la dernière évaluation fiscale. Et les nouvelles grilles tarifaires entrent en vigueur à partir du 9 février, lors du versement de la pension de retraite concernant le mois de janvier.

Une baisse de la pension de retraite due aux différents taux appliqués #

Les retraités qui ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu et donc exonérés de CSG (contribution sociale généralisée), CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale) et Casa (contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie) se verront appliquer un taux réduit. Celui-ci se compose de 3,8% pour la CSG, de 0,5% pour la CRDS et de 0% pour la Casa.

À lire Retraite Agirc-Arcco : Pourquoi l’accès à votre espace personnel est crucial pour vos impôts ?

Le taux médian s’applique quant à lui avec un taux de CSG de 6,6%, de CRDS de 0,5% et de Casa de 0,3%. Quant au taux normal, il est composé de 8,3% pour la CSG, de 0,5% pour la CRDS et de 0,3% pour la Casa. C’est là que certaines pensions de retraite des seniors verront leur montant diminuer.

Dans ce cas, le taux réduit s’applique aux revenus compris entre €12 231 et €15 988 euros par an, tandis que les taux normaux concernent les revenus supérieurs à €24 813 euros par an.

Précisions sur ces taux réévalués #

Selon des informations disponibles sur le site Démarches Administratives, ces taux seront appliqués sur la pension brute. Il convient de noter que quelqu’un qui bénéficiait du taux réduit en 2023 ne passera pas obligatoirement à un taux supérieur. Cette information pourrait donc être une bonne nouvelle pour certains bénéficiaires de pensions de retraite.

Les retraités français doivent rester vigilants quant à leurs versements #

Finalement, si cette situation peut inquiéter certains retraités, il est important de garder à l’esprit que ces changements sont liés à l’évolution fiscale et qu’ils ne sont pas forcément synonymes de baisses drastiques. Il est néanmoins recommandé aux personnes concernées de se tenir informées des nouvelles dispositions et de vérifier régulièrement les montants versés sur leurs comptes bancaires.

À lire Revalorisation des pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco : comment et quand elle est appliquée en 2024 ?

Pourquoi votre pension de retraite pourrait baisser en février

En résumé, cette potentielle diminution des pensions de retraite pour certains retraités français à partir de février 2024 s’explique par plusieurs raisons :

  • un décalage d’un mois dans le versement des pensions;
  • une réévaluation annuelle des taux de prélèvement selon l’évaluation fiscale;
  • l’application de différents taux (réduit, médian et normal) en fonction du niveau de revenus des retraités.

Ce changement de taux est donc une manifestation supplémentaire de la réforme fiscale qui cherche à adapter les prélèvements sociaux aux réalités économiques du pays et aux besoins croissants des populations vieillissantes. Les Français concernés devront donc redoubler de vigilance quant aux montants des versements sur leur compte bancaire dès février prochain.

UPC.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :