Comprendre le minimum retraite garanti en cas de trimestres manquants

Pour ceux qui envisagent la retraite sans avoir validé tous les trimestres requis, il est possible de bénéficier du minimum retraite garanti.

© UPC.fr - Comprendre le minimum retraite garanti en cas de trimestres manquants

Le minimum garanti pour les fonctionnaires et employés d’entreprises publiques #

Ceci s’adresse aux anciens fonctionnaires ou employés d’entreprises publiques. Il s’agit d’un montant minimum versé si votre pension de retraite de base est inférieure à un certain seuil, fixé à 1 248,33 euros par mois jusqu’au 1er avril 2024.

Ce montant dépend de plusieurs facteurs, dont votre salaire brut indiciaire au 1er janvier 2024, réévalué annuellement en fonction de l’évolution des pensions civiles et militaires, ainsi que de votre nombre d’années de service. Plusieurs conditions doivent être remplies pour percevoir ce minimum, par exemple : avoir un taux plein de pension, atteindre l’âge légal de départ à la retraite et valider le nombre de trimestres requis, ou partir en retraite anticipée pour carrière longue, invalidité, pénibilité ou exposition à l’amiante.

Le montant du minimum contributif pour les autres régimes de retraite

En dehors du cas spécifique des fonctionnaires et employés publics, les personnes ne disposant pas de tous les trimestres requis peuvent tout de même prétendre au minimum contributif. Ce dispositif permet d’augmenter le montant de votre pension de base si vous avez cotisé auprès d’un régime de retraite. Il s’applique à tous les systèmes et prend en compte la liquidation de l’ensemble de vos droits à la retraite, avec un taux plein ou réduit en raison d’une incapacité au travail.

À lire Retraite Agirc-Arcco : Pourquoi l’accès à votre espace personnel est crucial pour vos impôts ?

Le montant du minimum contributif varie entre 709,14 euros et 847,57 euros par mois pour les pensions à taux plein en 2024. Cependant, ce montant diminue si vous n’avez pas validé les 120 trimestres requis ou si votre taux de pension est réduit. De plus, il est important de noter que toute activité rémunérée après la retraite peut influencer le minimum contributif et faire évoluer le montant total de la pension jusqu’à 1 309,75 euros brut par mois, en fonction des trimestres cotisés.

Les solutions pour combler les trimestres manquants #

Face à ces montants de minimum retraite garanti et contributif, certaines personnes peuvent être tentées de chercher des solutions pour combler les éventuels trimestres manquants. Parmi celles-ci, on trouve notamment :

– Le rachat de trimestres : sous certaines conditions, il est possible d’acheter des trimestres pour compléter sa durée d’assurance retraite. Cette option peut être intéressante pour ceux qui ont commencé à travailler tardivement ou qui souhaitent partir en retraite anticipée.

– La validation de trimestres non cotisés : dans certains cas, des trimestres non cotisés peuvent être validés par les caisses de retraite, par exemple pour cause de chômage involontaire, de service militaire ou encore de maladie.

À lire Revalorisation des pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco : comment et quand elle est appliquée en 2024 ?

– La poursuite d’une activité professionnelle : pour celles et ceux qui en ont la possibilité, continuer à travailler après l’âge légal de départ à la retraite permet de valider des trimestres supplémentaires et d’augmenter le montant de sa pension.

Préparer sa retraite en anticipant les éventuels manquements

Il est important de bien connaître ses droits et les différentes options disponibles en matière de retraite, notamment si vous êtes concerné par un manque de trimestres cotisés. Le plus tôt vous identifiez cette problématique et commencez à prendre des mesures pour y remédier, meilleures seront vos chances de profiter pleinement de votre retraite.

N’hésitez pas à consulter régulièrement votre relevé de carrière et à échanger avec des conseillers spécialisés pour mieux comprendre les implications de votre situation et les solutions proposées.

UPC.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :