Le chauffage au bois, dangereux pour la santé ?

© UPC.fr - Le chauffage au bois, dangereux pour la santé ?

Le chauffage au bois est de plus en plus populaire, notamment grâce à sa stabilité des prix par rapport au gaz. Cependant, une étude récente soulève des inquiétudes concernant les effets néfastes de cette méthode de chauffage sur la santé des femmes. Les risques de cancer du poumon chez les femmes seraient considérablement augmentés à cause de l’utilisation fréquente du chauffage au bois.

Le chauffage au bois et la présence de particules fines nocives #

Les chercheurs ont mis en évidence que le chauffage au bois serait responsable de l’émission de particules fines dangereuses. Ces particules seraient plus nocives que celles contenues dans les gaz d’échappement des anciens véhicules diesel et essence. De plus, le chauffage au bois génère également des hydrocarbures aromatiques polycycliques, reconnus pour leurs effets cancérogènes.

Le risque de cancer du poumon associé au chauffage au bois #

Une étude a été réalisée sur un panel de 50 000 femmes vivant aux États-Unis, dont les sœurs étaient atteintes de cancer. En examinant les données médicales de ces femmes et la principale source de combustible utilisée dans leurs cheminées ou poêles, les scientifiques ont constaté que l’usage fréquent du chauffage au bois augmentait effectivement le risque de développer un cancer du poumon.

À lire Les essentiels de la garde-robe printanière 2024 selon H&M

Un risque accru pour les utilisatrices régulières de chauffage au bois

Ce risque serait encore plus important chez les personnes qui se servent d’un poêle à bois pendant plus de 30 jours par an. Dans ce cas, le risque de développer un cancer du poumon serait jusqu’à 68% plus élevé en comparaison avec les femmes non-utilisatrices de chauffage au bois.

L’utilisation occasionnelle du chauffage au bois également dangereuse #

Il convient de noter que l’étude a également démontré que même une utilisation occasionnelle du chauffage au bois était dangereuse pour la santé. Suril Mehta, épidémiologiste ayant participé à cette étude, précise : « Notre étude prouve que la combustion du bois à l’intérieur, même occasionnellement, dans les poêles et cheminées, peut contribuer au cancer du poumon dans les populations où la combustion à l’intérieur n’est pas la source de combustible dominante pour cuisiner ou chauffer ».

Recommandations pour limiter les risques liés au chauffage au bois #

Afin de réduire les risques pour la santé, il est conseillé d’éviter autant que possible l’utilisation du chauffage au bois ou de privilégier des solutions alternatives moins nocives, telles que le chauffage électrique, le gaz naturel ou le solaire. En outre, pour les personnes devant utiliser impérativement un chauffage au bois, plusieurs précautions peuvent être prises :

  • Utiliser du bois bien sec et de qualité
  • Opter pour un poêle à haut rendement certifié et entretenir régulièrement les installations
  • Veiller au bon tirage de la cheminée ou du poêle pour éviter la stagnation des fumées
  • Aérer régulièrement les pièces chauffées au bois pour favoriser le renouvellement de l’air.

Les données recueillies par cette étude doivent être prises en compte pour améliorer la qualité de l’air intérieur et limiter les conséquences néfastes liées au chauffage au bois.

À lire Les meilleurs dupes de parfums chez Action pour l’hiver 2024 à petit prix

En résumé : repenser notre utilisation du chauffage au bois #

Tandis que le chauffage au bois présente certains avantages, dont la stabilité des prix, il est essentiel de prendre en considération les risques pour la santé, notamment pour les femmes. Les particules fines émises par la combustion du bois représentent un danger à ne pas négliger, qu’il s’agisse d’une utilisation régulière ou occasionnelle. Ainsi, il convient de se tourner vers des solutions alternatives moins nocives pour protéger notre santé et celle de nos proches.

UPC.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :